La Tour, Cécile Duquenne

Bonjour à tous !

Encore une fois, merci de me lire, n’hésitez pas à vous inscrire à la Steamletter !

Titre : La Tour

Auteur : Cécile Duquenne

Couverture :

41byvshybpl

Éditeur : autopublication.

Résumé Auteur : Jessica, 16 ans, se réveille dans un marécage artificiel aux dangers bien réels. Très vite, elle comprend qu’elle se trouve au sous-sol d’une étrange tour sans fenêtres, et que le seul moyen d’en sortir est de monter jusqu’au toit. Accompagnée de quelques autres jeunes, elle se lance dans l’ascension de sa vie, explorant chaque niveau, affrontant les dangers embusqués…

 

Mon avis : Le résumé donne envie, on a l’impression de se lancer dans une Novella de Dark Fantasy, avec des personnages acculés de type « berseker ». La couverture aussi donne en ce sens. Mais non, ce livre va plus loin que de la survie et des thèmes importants sont abordés comme la culpabilité. Celle d’une victime et du coupable, celle du coupable devenant victime, et victime devenant coupable en fonction de la perception des gens, du jugement de la société. Et le viol. En bref, ce livre a un message très fort derrière porté par une intrigue bien rodée, avec de nombreux rebondissements et du suspense.

Le rythme est propre au Novella, on rentre dedans dès la première page, et les mots/verbe d’action sont précis tout comme les descriptions.

Bien évidemment, le chiant, que je suis trouve toujours quelques défauts, et je pense qu’au-delà du message, pour lui donner plus d’importance, ou plutôt plus d’impacte, car le message est déjà très important, l’auteur aurait pu donner plus de consistances aux personnages, plus de flash-back, que l’on voit un peu plus le déroulement de pensées des antagonistes, et l’impact de La Tour sur leur manière de pensée.

Il faut bien comprendre qu’on est dans de l’imaginaire, La Tour est un personnage aussi important que les quelques personnages qu’on suit (Jessica, Jonathan, James, Melvin, Nicole…) Et je n’irai pas plus dans le spoil.

Je vous recommande vivement cette œuvre !

Ce fut assez rapide à lire, en 2 h c’est lu et plaisant, l’auteur a un style qui me plait, ça sera bientôt l’heure que je me mette à une autre de ses œuvres dont on me dit le plus grand bien : Les Foulards Rouges.

 

Merci de m’avoir lu !

 

Share with:

Laisser un commentaire